« L’énergie » en horsemanship : c’est quoi ?

« L’énergie » en horsemanship : c’est quoi ?

Si vous avez déjà suivi un cours d'équitation dite "éthologique", ou horsemanship, vous avez sûrement entendu l'enseignant parler de cette obscure notion qu'est "l'énergie". Puisqu'on vous aime du fond du cœur, on a décidé de vous expliquer ce que c'est. Sans se prendre au sérieux parce que c'est plus rigolo.

"Monte ton énergie ! Baisse ton énergie !" 🤔

Je l'avoue : au premier cours d'étho que j'ai pu suivre, j'étais un peu larguée quand ma prof m'a sorti ça. J'ai regardé Jazon (car c'était lui qui se collait à la dure épreuve de m'initier aux subtilités du langage corporel) avec un air totalement perplexe. Lui, il avait l'air d'être prodigieusement agacé par mon manque de perspicacité. Ah, ces cavalières et leurs lubies 🤦‍♀️...

Alors pour tous ceux qui vont peut-être un jour décider d'explorer le monde incroyable du horsemanship (car c'est un monde digne de Disneyland au minimum), je vais essayer de vous introduire à ce doux concept de... (feux d'artifice)(roulement de tambour)(fumigènes roses) l'éneeeeeerrrgggiiiiiieeeeee 🌟📣🎊.

Calmos, énergie énergique

Ouais non parce que ça peut vraiment porter à confusion hein.

DONC résumons un petit peu. Votre corps dit pas mal de choses, sans même que vous ne vous en rendiez compte (cf. cet article sur le langage corporel et les poneys). Le horsemanship, ça permet entre autres fabuleuses découvertes, de prendre conscience de votre vocabulaire corporel et d'apprendre à le gérer.

L'énergie que dégage votre corps peut être très variable :

 

  • une énergie "haute" est synonyme de beaucoup de tonicité, d'activité, de force, d'action 💃.
  • une énergie "basse" est synonyme de beaucoup de relâchement, de pause, de "mollesse", d'inaction 🛌.

 

C'est très caricatural mais c'est pour vous permettre de comprendre, mes chatons.

C'est un peu comme si on disait qu'il y avait :

 

  • un mode "on", quand vous êtes actif la journée
  • un mode "off", quand vous dormez la nuit

 

On est d'accord que votre tonicité musculaire, vos gestes et les vibes que vous dégagez sont super différents quand vous êtes à la salle de sport en train de défoncer ce tapis de course, ou quand vous ronflez avec poésie sous votre couette.

SAUF QUE c'est pas si simple, il y a des subtilités. Par exemple, en équitation, il y a :

 

  • des transitions inter allures (pas => trot, trot => galop, galop => trot) montantes et descendantes
  • des transitions intra allures (pas rassemblé => pas allongé) montantes et descendantes

 

Votre énergie c'est la même chose.

Et mon cheval dans tout ça ?

Votre cheval c'est le champion du monde du langage corporel. Il sent vos abdos qui se contractent, il perçoit un visage fermé, il ressent tout cela et y réagit, ou pas.

C'est un peu comme si vous vouliez éduquer un enfant qui ne parle qu'allemand, avec sa quantité phénoménale de subtilités de langage (que t'aies aimé ou pas l'allemand à l'école, c'est juste la vérité donc deal with it), et que vous, vous avez un niveau A2 d'anglais. Je résume : c'est comme si tu voulais absolument enseigner à des élèves bien plus subtils dans leurs capacités de décrire le monde et de communiquer que toi. Y'a comme un malaise. 🤷‍♀️

Alors c'est là que ta/ton prof de horsemanship débarque et te dit qu'il te faut "baisser" ou "monter" ton énergie. Concrètement ça pourrait correspondre à ça (mais y'a autant de façons de l'expliquer que de profs sur Terre) :

 

  • monter l'énergie : gainer les abdos, gonfler la poitrine, ouvrir les épaules, se grandir, inspirer.
  • baisser l'énergie : relâcher les abdos et le dos, dégonfler la poitrine, baisser les épaules, se relâcher, expirer.

 

Parler allemand cheval

Allons au bout de cet interminable article pour vous faire une démo pratico-pratique de l'application de tout cela.

Imagine que tu veux mettre ton cheval sur un cercle. Avoue, y'a des fois où c'est plutôt ton cheval qui te met sur le cercle que l'inverse. Du coup, tu te démènes en tendant les bras de partout pour éviter la prise de longe et pour pas te faire écraser, et ton charmant poney n'en a que faire, puis péniblement, il arrive sur son cercle.

Energie haute.

Outre le problème évident (enfin pas pour tout le monde)(100% condescendante la meuf) de leadership, dont je parle sur mon blog perso ici, il y a un souci entre ce que crie, ce que hurle ton corps, et la réponse de ton cheval.

C'est pas qu'il ne t'entend pas... Il t'entend parfaitement bien. C'est plutôt que tu l'as vachement habitué à se faire hurler dessus en permanence (énergie méga haute), et du coup, il a fini par ne plus y répondre. C'est un peu comme avec les amis : si tu as un ami qui s'énerve systématiquement pour tout et pour rien, tu finis par ne plus faire attention à ses caprices. Si tu as tout le temps une énergie hyper haute avec ton cheval, que tes gestes sont trop rapides, que tu anticipes tout brusquement, que tu fais des tonnes d'effort à en suer pour longer ton cheval, ton cheval s'est habitué à ce que ton corps hurles tout le temps, et finit donc par ne plus y prêter attention.

C'est comme ça que tu te retrouves à être mis sur le cercle par ton cheval, et pas l'inverse.

C'est comme ça qu'on se retrouve à avoir un cheval lourd qui ne répond à rien.

C'est comme ça qu'on se retrouve avec un cheval blasé, désintéressé, mou.

C'est comme ça qu'on se retrouve avec un énorme souci de communication.

C'est de là que découlent une immense partie des "soucis" de comportement des chevaux.

"Soucis" de comportement = décalage entre les attentes de l'humain et la réalité d'action de son cheval.

 

Parler avec son corps, la bonne idée 💡

Si tu ne veux plus donner la sensation à ton cheval que tu es devenue comme ta grande tante sourde qui beugle pour s'auto-entendre, (respect à ta grande tante bien évidemment), la bonne idée serait de faire attention à ce que dit ton corps.

Demande-toi à chaque instant : est-ce que mon corps est en énergie haute ou basse ? Est-ce que j'ai bien mon énergie basse et relâchée lorsque je fais une pause ? Est-ce qu'elle monte bien haut, tonique, lorsque je demande à mon cheval de s'écarter de moi ?

Énergie haute.

Énergie basse.

Ça va soulager considérablement ton cheval de pouvoir enfin parler dans la même langue. Y'a plus qu'à !

Pauline Barbier - Enseignante et cavalière pro horsemanship, auteure du blog D'un Cheval L'autre

 

Commentaires ( 2 )

  • Merci pour cet article super intéressant qui m’a permis de comprendre certaine chose

  • Isabelle milazzo

    Bjr j avoue etre en permanence des une énergie haute et mon cheval le vit au quotidien et ne plus pas trouver la bonne énergie quand je travail. J ai l impression que mon cheval se détend car je suis détendue quand je m en occupe. Je me reconnais tout à fait ds vos explications.